Le Programme des Volontaires des Nations Unies (VNU) recrute Assistante rations

Temps estimé :13 minutes 46 views
Le Programme des Volontaires des Nations Unies (VNU) recrute Assistante rations

Le Programme des Volontaires des Nations Unies (VNU) recrute Assistante rations en RCA.
Le programme des Volontaires des Nations Unies (VNU) est une agence de l’Organisation des Nations unies qui déploie des volontaires VNU pour soutenir directement sur le terrain d’autres organismes de l’ONU.

Détails

Mission et objectifs

Préoccupé par la crise sécuritaire, humanitaire, politique et des droits de l’homme en République centrafricaine et ses implications régionales, le Conseil de sécurité a autorisé en avril 2014 le déploiement d’une opération multidimensionnelle de stabilisation et de maintien de la paix des Nations Unies, la MINUSCA. La Mission a pour mandat d’assurer la protection des civils, d’appuyer le processus de paix, y compris l’application du cessez-le-feu et de l’Accord politique pour la paix et la réconciliation, de faciliter l’acheminement intégral, sûr et sans entrave de l’aide humanitaire et la protection de l’Organisation des Nations Unies. Ses autres tâches comprennent la promotion et la protection des droits de l’homme, l’aide à la préparation et à la tenue d’élections locales pacifiques, l’appui à l’extension de l’autorité de l’État, le déploiement des forces de sécurité et la préservation de l’intégrité territoriale, la réforme du secteur de la sécurité, les processus de désarmement, démobilisation, réinsertion et rapatriement, et l’appui à la justice nationale et internationale, la lutte contre l’impunité, et l’état de droit. La MINUSCA dispose d’un effectif autorisé de 14 400 militaires, de 3 020 policiers et de 1 671 civils. Voir https://peacekeeping.un.org/en/mission/minusca et https://minusca.unmissions.org/en/about.

Contexte

L’affectation est renouvelable sur une base annuelle (1er juillet – 30 juin) jusqu’à un maximum de 4 ans. Il n’y a aucune attente de renouvellement automatique. Les renouvellements de contrats sont accordés en fonction du mandat de la mission, de la disponibilité du budget, de la nécessité opérationnelle et du rendement satisfaisant. Le lieu d’affectation peut changer au cours d’une affectation en fonction des nécessités opérationnelles; Les Volontaires des Nations Unies peuvent être amenés à travailler et à voyager n’importe où dans la zone d’opérations de l’organisation hôte, y compris dans des endroits éloignés.

Description de la tâche

Sous la supervision directe du spécialiste des opérations rations, le titulaire s’acquitte des tâches suivantes : • Veiller à ce que toutes les demandes soient reçues en temps opportun des contingents. • Vérifier et valider l’exactitude des demandes de nourriture reçues des contingents. • Aider à la vérification des rapports d’inventaire hebdomadaires et s’assurer que l’entrepôt de l’entrepreneur dispose des stocks requis. • Conserver les détails de la réception et de la délivrance des CRP et de l’eau embouteillée (BW) dans UMOJA, tout en conservant une base de données parallèle à des fins internes. • Fournir les besoins annuels en rations de combat (CRP) et en eau embouteillée (BW) pour les préparatifs budgétaires. • Préparer des plans de reconstitution des ressources pour les CRP et les armes biologiques en temps voulu. • Surveiller les dates d’expiration des CRP et des armes biologiques et préparer des plans pour la publication de ceux-ci avant l’expiration des articles. • Préparer la planification de la demande de CRP pour chaque exercice financier. • Veiller à ce que les rapports sur les effectifs militaires soient reçus en temps opportun des emplacements des contingents et soient résumés après vérification croisée avec les détails des effectifs du mémorandum d’accord. • Veiller à ce que les rations composites consommées soient déduites des rations fraîches auxquelles les contingents respectifs ont droit. • Aider à préparer les demandes individuelles finales en temps opportun. • Recouper les commandes initiales et finales pour s’assurer qu’il n’y a pas de variations dans les articles commandés par les troupes. • Comptabiliser les rations du matériel appartenant aux contingents apportées par les contingents et apporter les ajustements nécessaires aux demandes d’achat des contingents conformément à l’accord. • Recevoir, examiner et analyser les plaintes des clients et fournir des actions correctives aux clients. • Recevoir, analyser et examiner les documents d’importation des rations et vérifier leur conformité aux commandes initiales de nourriture. • Donner des recommandations sur la demande de substitution des éléments manquants. • Veiller à ce que les rapports sur les effectifs des troupes, les demandes de nourriture, les mouvements de troupes et les données sur le CRP et les armes biologiques soient correctement classés. • Maintenir de solides relations de travail avec les logisticiens des contingents, le Centre d’appui à la mission, le Centre d’excellence et les rations des officiers d’état-major. • Dispenser une formation sur les questions relatives aux rations au personnel recruté sur le plan national et aux logisticiens des contingents. • S’acquitter de toutes autres tâches connexes qui pourraient lui être confiées par le superviseur. Résultats/extrants attendus : • Tous les CRP et les données embouteillées sont correctement maintenus et sont à jour en tout temps. • Toutes les commandes de CRP et d’armes biologiques sont soumises à l’entrepreneur en temps opportun. • L’entrepreneur reçoit les demandes de nourriture en temps opportun. • Des registres précis sont tenus sur les effectifs des troupes. • Le rapport de plainte du client / écart client soulevé avec l’entrepreneur fait l’objet d’un suivi et les mesures correctives sont prises. • Les rations de matériel appartenant aux contingents sont entièrement comptabilisées.

banner

Critères d’éligibilité

Âge

27 – 80

Nationalité

Le candidat doit être un ressortissant d’un pays autre que le pays d’affectation.

Exigences

Expérience requise

3 années d’expérience en rations entrepôt et/ou industrie alimentaire est nécessaire. Une expérience professionnelle de l’administration des contrats dans le cadre de missions de maintien de la paix sur le terrain sera un atout. Bonne maîtrise du reporting et de la maintenance des bases de données. Solides compétences en informatique, y compris une maîtrise complète de diverses applications MS Office (Excel, Mot, etc.) et d’autres applications informatiques et du matériel de bureautique sont nécessaires. Une capacité démontrée à travailler efficacement dans un environnement multiculturel et dynamique. Avoir des affinités ou un intérêt pour l’aide humanitaire, les situations d’après-conflit, le volontariat en tant que mécanisme de développement durable et le système des Nations Unies.

Domaine(s) d’expertise

Sécurité des produits, Approvisionnement et passation de marchés, Logistique et inventaire

Permis de conduire

Capacité à conduire un véhicule 4×4 à engrenages manuels sur un terrain accidenté. Requis

Langues

English, Niveau: Courant, Requis French, Niveau: Working knowledge, Souhaitable

Niveau de formation requis

Diplôme technique / professionnel en sciences de l’alimentation, logistique, gestion de la chaîne d’approvisionnement, gestion des contrats ou autre formation pertinente.

Compétences et valeurs

• Intégrité et professionnalisme : expertise démontrée dans le domaine de spécialité et capacité à faire preuve de discernement; aptitude à travailler de manière indépendante selon les procédures établies dans un environnement politiquement sensible, tout en faisant preuve de discrétion, d’impartialité et de neutralité; capacité de gérer l’information de manière objective, précise et confidentielle; réactif et orienté client. • Responsabilisation : maturité et responsabilité; aptitude à travailler conformément aux règles et règlements de l’Organisation. • Planification et organisation : compétences efficaces en matière d’organisation et de résolution de problèmes et aptitude à gérer un volume de travail important de manière efficace et en temps voulu ; aptitude à établir des priorités et à planifier, coordonner et suivre (proprement) le travail ; Capacité à travailler sous pression, avec des délais contradictoires et à gérer plusieurs projets / activités simultanés. • Travail d’équipe et respect de la diversité : aptitude à établir et à maintenir des partenariats efficaces et des relations de travail harmonieuses dans un environnement multiculturel et multiethnique, avec sensibilité et respect de la diversité et de l’égalité des sexes ; • Communication : compétences avérées en relations interpersonnelles; bonnes compétences en communication orale et écrite, y compris la capacité de préparer des rapports clairs et concis; aptitude à communiquer et à faire preuve d’empathie avec le personnel (y compris le personnel recruté sur le plan national), le personnel militaire, les volontaires, les homologues et les interlocuteurs locaux provenant de divers horizons; capacité de transférer des informations et des connaissances à un large éventail de groupes cibles différents; • Flexibilité, adaptabilité, capacité et volonté d’opérer de manière indépendante dans des environnements austères, éloignés et potentiellement dangereux pendant des périodes prolongées, impliquant des difficultés physiques et peu de confort, et y compris d’éventuels déplacements prolongés dans la zone d’opérations, le cas échéant; • Un véritable attachement aux principes de l’engagement volontaire, qui comprend la solidarité, la compassion, la réciprocité et l’autonomie; et l’engagement envers les valeurs fondamentales de l’ONU.

Autres informations

Conditions de vie et remarques

La République centrafricaine est un lieu d’affectation déconseillé aux familles où la sécurité et les conditions de travail sont difficiles. Les consignes de sécurité du Département de la sûreté et de la sécurité des Nations Unies (UNDSS) doivent être strictement respectées dans tous les lieux d’affectation. Le niveau de sécurité du pays est de 4, ce qui limite les déplacements aux voyages officiels uniquement. Actuellement, un couvre-feu s’applique de 10 heures à 5 heures du matin. Le pays est enclavé, avec des possibilités de voyage très limitées, et entouré de pays avec des problèmes instables et sécuritaires (Cameroun, Tchad, RDC, Soudan, Soudan du Sud). Il y a une situation sociopolitique instable et des troubles sociaux et des griefs, en particulier dans la capitale Bangui, avec de fréquentes grèves des fonctionnaires entraînant des interruptions de la santé, de l’éducation et de la fonction publique, en raison d’années de salaires impayés. Les coupures de courant sont une norme, provoquant l’insécurité dans la ville. La population de Bangui, y compris les expatriés, est préoccupée par l’augmentation de la criminalité résultant directement du coup d’État de mars 2013 de la SELEKA, une coalition de groupes rebelles, et des événements de décembre 2013 qui ont plongé le pays dans le chaos, et de la création récente de la Coalition des patriotes pour le changement, regroupant certains groupes armés existants. Le pays est entièrement dépendant du port maritime camerounais, situé à 1500 km, provoquant une pénurie régulière de produits domestiques de base. Le temps de trajet d’un camion de Douala au Cameroun à Bangui est en moyenne d’une semaine en raison du mauvais état des routes et des barrages routiers en cours de route. Cette situation exerce un stress énorme sur le personnel. Les infrastructures médicales sont très limitées et les services ne fonctionnent pas correctement. Les conditions de vie sont difficiles en raison du coût élevé de la vie et de la rareté des produits de base et de la nourriture. Les supermarchés proposant une variété de produits alimentaires et de consommation sont disponibles, mais coûteux. Des légumes et des fruits frais sont disponibles sur le marché. Il n’y a pas de maison d’hôtes MINUSCA à Bangui. Les possibilités d’hébergement privé sont limitées et l’obtention d’une maison conforme aux mesures de sécurité de l’ONU peut prendre plusieurs semaines. Le personnel des Nations Unies à Bangui vit de l’économie locale en louant des appartements et des maisons. Par rapport à il y a quelques années, plus d’hébergements sont disponibles maintenant, mais à un coût élevé. Il est recommandé de partager un logement. Actuellement, tous les Volontaires des Nations Unies en service ont accès à un logement décent garantissant des normes minimales de confort. Le coût mensuel moyen de l’hébergement varie d’environ 1000 USD pour un petit appartement avec des meubles de base, mais pas de générateur électrique et un approvisionnement en eau courante interrompu, à 2 000 + USD avec toutes les commodités. L’hébergement dans tous les lieux d’affectation centrafricains en dehors de la capitale Bangui est obligatoirement à l’intérieur des camps de la MINUSCA. Dans la plupart des cas, il s’agit d’un hébergement conteneurisé avec une salle de bain individuelle, avec eau courante 24h / 7 et 200j / 2014, électricité et wifi. Cela coûte 2013 dollars des États-Unis par mois et est automatiquement déduit de la paie mensuelle. Lorsqu’aucun logement autonome n’est disponible immédiatement à son arrivée, le personnel nouvellement arrivé est logé dans un conteneur avec une salle de bain commune jusqu’à ce qu’un conteneur autonome se libère. Un dispensaire des Nations Unies fournit des soins médicaux de base au personnel des Nations Unies et un hôpital des Nations Unies est opérationnel depuis août 6. Un hôpital de niveau II géré par une équipe médicale militaire existe également. Un programme de repos et de récupération (R&R) a été rétabli depuis août <> et maintenu pour tous les lieux d’affectation centrafricains à une fréquence de <> semaines. La République centrafricaine est un pays unique et la MINUSCA est une opération unique. Il offre un environnement intéressant et enrichissant, mais nécessite également un niveau mature de sensibilisation à la culture et à la sécurité, ainsi que plus d’endurance et d’engagement qu’ailleurs pour rendre la vie confortable et abordable. Par conséquent, la flexibilité et la capacité et la volonté de vivre et de travailler dans des conditions difficiles et potentiellement dangereuses, impliquant des difficultés physiques et peu de confort, sont essentielles.

Déclaration d’inclusivité

Le programme des Volontaires des Nations Unies est un programme d’égalité des chances qui accueille les candidatures de professionnels qualifiés. Nous nous engageons à atteindre la diversité en termes de sexe, de soins et de caractéristiques protégées. Dans le cadre de leur adhésion aux valeurs du programme VNU, tous les Volontaires des Nations Unies s’engagent à combattre toute forme de discrimination, et à promouvoir le respect des droits de l’homme et de la dignité individuelle, sans distinction de race, de sexe, d’identité de genre, de religion, de nationalité, d’origine ethnique, d’orientation sexuelle, de handicap, de grossesse, d’âge, de langue, d’origine sociale ou de tout autre statut.

Note sur les exigences en matière de vaccination Covid-19

Les candidats sélectionnés pour certains groupes professionnels peuvent être soumis à des exigences d’inoculation (vaccination), notamment contre le SRAS-CoV-2 (Covid-19), conformément à la politique de l’entité hôte applicable.

CLIQUEZ ICI POUR POSTULER

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager

Le Programme des Volontaires des Nations Unies (VNU) recrute Assistante rations

Ou copier le lien

Table des matieres: