Tchad

Temps estimé :6 minutes 163 views

Tous les actualités sur les concurs lancés au Tchad. Le Tchad, en forme longue la république du Tchad, est un pays d’Afrique centrale sans accès à la mer, frontalier de la Libye au nord, du Soudan à l’est, de la République centrafricaine au sud, du Niger à l’ouest, du Nigeria à l’ouest-sud-ouest et du Cameroun au sud-sud-ouest. Sa capitaleN’Djaména, est également sa ville la plus peuplée.

Géographiquement et culturellement, le Tchad constitue un point de passage entre l’Afrique du Nord et l’Afrique subsaharienne. D’une superficie de 1 284 000 km2, c’est le cinquième pays le plus vaste d’Afrique (après l’Algérie, la République démocratique du Congo, le Soudan et la Libye) et le vingt-et-unième pays le plus grand du monde. Avec environ 17,6 millions d’habitants, il est le vingt-quatrième pays le plus peuplé d’Afrique et le soixante-neuvième pays le plus peuplé du monde. Le Tchad se divise en trois grands ensembles géographiques : du nord au sud, on trouve successivement une région désertique, un espace semi-aride, puis la savane soudanaise. Le lac Tchad, qui donne son nom au pays, est son principal plan d’eau, et le point culminant du pays est l’Emi Koussi, dans le massif du Tibesti dans le Nord du pays, à 3 415 m.

Les langues officielles du Tchad sont l’arabe et le français, et plus d’une centaine de langues sont parlées sur le territoire tchadien, qui abrite plus de 200 groupes ethniques différents. Le Tchad est un pays laïc où la liberté religieuse est garantie par la loi ; l’islam (55,3 %) et le christianisme (40,6 %) sont les deux principales religions pratiquées.

Le territoire tchadien est occupé par les hommes dès la Préhistoire ; les populations humaines se sont massivement installées à partir du VIIe millénaire av. J.-C. dans le bassin tchadien. Différents États et empires, comme le royaume du Kanem, le royaume du Ouaddaï ou le royaume du Baguirm, se sont succédé dans la partie centrale du pays depuis la fin du Ier millénaire av. J.-C., en tentant de contrôler le commerce transsaharien.

banner

De la fin du xixe siècle au début du xxe siècle, la France affirme progressivement sa souveraineté sur l’ensemble du territoire actuel du Tchad, qu’elle incorpore à l’Afrique-Équatoriale française (A.-É.F.) en 1920. En 1940, le Tchad (alors nommé « Territoire du Tchad ») devient la première colonie française à se rallier à la France libre pendant la Seconde Guerre mondiale. Le pays obtient son autonomie en 1958, puis son indépendance en 1960, avec pour premier chef d’État le président de la République François Tombalbaye, qui a été assassiné lors du coup d’État d’avril 1975. Dès 1982Hissène Habré dirige le pays avec fermeté, notamment pendant le conflit tchado-libyen. En 1990, il est renversé par un coup d’État et remplacé par Idriss Déby, qui reste président jusqu’à sa mort en avril 2021, à la tête d’un régime politique toujours considéré comme autoritaire. Son fils, Mahamat Idriss Déby, prend alors le pouvoir, en dépit des dispositions constitutionnelles.

Le pays est régulièrement le théâtre de troubles géopolitiques majeurs, dont trois guerres civiles de 1965 à 1979, de 1979 à 1982 et de 2005 à 2010. À partir de 2003, le Tchad ne parvient pas à faire face aux centaines de milliers de réfugiés soudanais qui vivent dans l’Est du pays, à cause de la guerre du Darfour. Enfin, il subit les conséquences de la deuxième guerre civile libyenne (20142020).

L’économie du Tchad est très dépendante de la production de matières premières, minérales et agricoles. Renforçant considérablement les ressources financières de l’État, le pays est devenu exportateur de pétrole à partir de 2003, alors que son économie reposait jusqu’alors principalement sur la production de coton, d’arachide, de gomme arabique et de bœuf. Le produit intérieur brut (PIB) du Tchad est de 12,345 milliards de dollars en 2021. Dans son rapport annuel de 2021, le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) classe le Tchad comme le deuxième pays le moins développé au monde (après le Soudan du Sud), malgré une augmentation de son IDH depuis 2000 en passant de 0,291 à 0,394. Le Tchad reste aujourd’hui l’un des pays les plus pauvres et les plus corrompus du monde ; la plupart de ses habitants vivent dans la pauvreté en tant qu’éleveurs et agriculteurs de subsistance.

Education au Tchad

Selon la loi, l’éducation est universelle, obligatoire et gratuite de cinq à douze ans, les parents devant payer des frais de scolarité aux écoles publiques au-delà du niveau primaire. L’enseignement primaire gratuit est proposé pour la première fois en 1973. Néanmoins, bien que la fréquentation soit obligatoire, 34,4 % des enfants entre 6 et 11 ans sont déscolarisés et plus de 800 000 enfants entre 9 et 14 ans ne vont pas à l’école139. Parmi les adultes de plus de 15 ans, le taux d’alphabétisation en 2016 est de seulement 22 %.

L’éducation tchadienne est confrontée à des défis considérables en raison de la dispersion de la population du pays, de la pauvreté, du manque d’enseignants ou d’infrastructures, mais également du travail des enfants. Car, même si le code du travail stipule que l’âge minimum pour l’emploi dans le secteur formel est de 14 ans, dans la pratique, le travail des enfants, y compris le travail forcé, constitue un grave problème. En effet, en 2015, 55,90 % des enfants âgés de 7 à 14 ans travaillent

Tous les actualités sur les concurs lancés au Tchad

Ici, tout les communiqué de lancement des concours, conditions de candidatures; infos sur les pièces à founir, les résultats concours etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager

Tchad

Ou copier le lien

Table des matieres: